Symptômes d’une récession gingivale

Le diagnostic d’une rétraction gingivale est réalisé en regardant la gencive et les dents des patients atteints et en les questionnant sur les symptômes ressentis :

  • « Dent longue » : Une dent atteinte de rétraction gingivale semble « allongée ». La dent est en réalité parfaitement normale, mais la gencive reculant, les dents apparaissent anormalement longues, car en plus de la couronne dentaire, la racine devient visible. Cet allongement est particulièrement inesthétique, et renvoie à la notion inobjective de vieillissement.
  • Sensibilité dentaire : une dent dont la gencive se rétracte devient parfois sensible au froid, au chaud ou aux aliments sucrés. La douleur légère ressentie évoque la carie dentaire, alors qu’il n’y a pas de carie. La racine n’étant plus protégée par la gencive, le nerf de la dent est trop stimulé. La racine dentaire est en effet poreuse, elle est perclus de tubulis dentinaires qui sont autant de petits canaux débouchant dans le nerf dentaire. Ces sensibilités dentaires sont plus fréquentes chez les patients jeunes.
  • Zone de démarcation : une démarcation entre la racine et la couronne apparaît, car la couronne et la racine n’ont pas tout-à-fait la même couleur, la racine étant légèrement plus jaune. Cette démarcation peut même, dans certains cas, être ressentie au toucher.

La photo ci-dessous a été prise chez une patiente présentant de nombreuses récessions gingivales : la gencive est en effet rétractée sur toutes les dents visibles lors du sourire. Les racines dénudées sont bien visibles et on peut les distinguer des couronnes dentaires. Les dents apparaissent inesthétiquement longues et sont devenues sensibles au froid.

Greffe gingivale

Page mise à jour le 28 mars 2017