Avantages de l’implant dentaire

L’implant dentaire est la meilleure solution pour imiter la nature, car c’est la seule option thérapeutique capable d’imiter complètement une dent de la racine à la couronne. Il présente en outre de nombreux avantages par rapport aux autres solutions prothétiques développées jusqu’ici en dentisterie.

Restitue l’esthétique et la fonction

Le premier avantage procuré par les implants dentaires est bien entendu de remplacer la ou les dents manquantes, rétablissant ainsi le sourire. Ils ont donc un rôle esthétique majeur. Les implants assurent également un rôle fonctionnel en rétablissant la mastication, et donc la nutrition. Les implants dentaires permettent en effet de manger tous les aliments que vous voulez. Vous pouvez ainsi, par exemple, croquer dans une pomme avec assurance ! Le confort ressenti lors de la mastication est le même avec un implant qu’avec une dent naturelle.

Préserve l’intégrité de la mâchoire

Aussi vrai que le manque d’exercice physique atrophie les muscles du corps par manque de stimulation, la perte dentaire entraine la résorption progressive de l’os de la mâchoire. Lorsqu’on mastique ou qu’on déglutit, la pression exercée sur les dents se transmet à l’os de la mâchoire, le maintenant ainsi vital. Le placement d’un implant permet de rétablir la stimulation mécanique de l’os jadis exercée par la dent. Tel une dent naturelle, il transmet l’effort et préserve l’intégrité de l’os de la mâchoire.

Préserve les dents adjacentes

Le placement d’un implant est souvent mis en concurrence avec un bridge sur dents naturelles. Il présente cependant beaucoup plus d’avantages, car c’est une solution parfaitement autonome. Un implant permet non seulement de remplacer une dent manquante, mais augmente en plus, indirectement, la durée de vie des dents avoisinantes.

En effet, le remplacement d’une dent par un implant n’implique aucune mutilation (taille et dévitalisation) des dents adjacentes (dents présentes de chaque côté de la dent extraite). Ces mutilations, observées lorsqu’un bridge ancré sur des dents naturelles est mis en place, conduisent souvent à des complications qui écourtent la durée de vie des dents piliers et donc des bridges.

Par ailleurs, un problème (carie, fracture, déchaussement, abcès…) qui viendrait à toucher une dent adjacente à l’implant serait sans incidence sur celui-ci; a contrario un problème qui toucherait l’implant serait sans incidence sur les dents adjacentes.

Préserve l’équilibre des mâchoires

La perte d’une dent n’est pas un évènement isolé et entraine irrémédiablement la perte d’autres dents, si elle n’est pas rapidement remplacée. Son remplacement par un implant permet de préserver l’équilibre des mâchoires.

Lorsqu’une dent antérieure, c’est-à-dire impliquée dans le sourire, vient à disparaitre, la décision de son remplacement ne se pose pas ! Les impératifs de la vie sociale et les besoins de la phonation imposent son remplacement. Mais que se passe-t-il lorsqu’on perd une dent postérieure comme une prémolaire ou une molaire ? On peut être tenté de l’ignorer, ou du moins de reporter à plus tard son remplacement. C’est là une erreur ! Le non remplacement d’une dent pose d’importants problèmes, qui apparaissent assez rapidement, car les dents ne sont pas des unités indépendantes. Elles font partie d’un système complexe « en équilibre », dans lequel chaque dent joue un rôle essentiel.

Lorsqu’une dent disparait, les dents adjacentes (présentes de chaque côté de la dent extraite) et la dent antagoniste (présente en face de la dent extraite) se déplacent en direction de l’espace libre. Ce mouvement est lent, mais débute immédiatement après extraction. Le décalage généré affecte le rapport harmonieux entre les dents des mâchoires supérieures et inférieures. Après quelques années, le décalage est souvent tel que les dents adjacentes et la dent antagoniste doivent être extraites.

Fiable à long terme

Enfin, pour être tout à fait exhaustif, il faut noter que globalement les implants dentaires sont fiables avec des taux de succès très importants. Bien entendu, le taux de succès en implantologie varie en fonction de différents facteurs liés au patient (état de santé, hygiène bucco-dentaire…), au système implantaire utilisé, à l’expérience du chirurgien… Ainsi, même si vous êtes implanté jeune, il est très vraisemblable que vous gardiez vos implants toute votre vie.


NB : Nous attirons votre attention sur le fait que tout traitement médical présente des contre-indications relatives ou absolues et n’est de fait pas indiqué pour tous. Une analyse de votre état de santé lors de votre première consultation permettra de définir s’il est possible de vous placer des implants.

Page mise à jour le 21 février 2017