Rétraction gingivale

Qu’est ce qu’une rétraction gingivale ?

Une rétraction gingivale est caractérisée par la destruction localisée de la gencive qui recouvre la racine dentaire. Cette rétraction touche surtout la  face visible des dents. On retrouve cette anomalie gingivale sous d’autres noms, tels que récession gingivale, récession parodontale ou dénudation radiculaire.

« Dent longue » : visuellement, une dent atteinte de rétraction gingivale semble « allongée ». La dent est en réalité parfaitement normale, mais la gencive reculant, les dents apparaissent anormalement longues, car en plus de la couronne dentaire, la racine devient visible. Cet allongement est particulièrement inesthétique et renvoie à la notion subjective de vieillissement.

Sensibilité dentaire : une dent dont la gencive se rétracte devient parfois sensible au froid, au chaud ou aux aliments sucrés. La douleur légère ressentie évoque la carie dentaire, alors qu’il n’y a pas de carie. La racine n’étant plus protégée par la gencive, le nerf de la dent est trop stimulé. La racine dentaire est en effet poreuse, elle est perclue de tubulis dentinaires qui sont autant de petits canaux débouchant dans le nerf dentaire. Ces sensibilités dentaires sont plus fréquentes chez les patients jeunes.

Une récession gingivale est une anomalie anatomique, qui peut apparaître au cours de la vie, quel que soit l’âge, et atteindre aussi bien une dent isolée qu’un groupe de dents. L’origine de la rétraction de la gencive est multifactorielle, cela signifie qu’il n’y jamais une cause unique. C’est un ensemble de facteurs qui concourent à sa formation : mauvaise hygiène bucco-dentaire, maladies parodontales (gingivites et parodontites), certains traitements orthodontiques, restaurations dentaires inadéquates, traction d’un frein labial sur la gencive,  technique de brossage trop agressive sur la gencive, onychophagie, malposition des dents entre autres, jouent un rôle dans la progression de la récession gingivale.

Récession gingivale

Greffe gingivale = reconstruction de la gencive

Les récessions doivent dans certains cas être corrigées chirurgicalement par des greffes gingivales, lorsqu’elles posent des problèmes esthétiques ou fonctionnels, ou bien encore lorsqu’elles entrainent des douleurs (sensibilités dentaires). Les techniques de greffes gingivales ont  considérablement progressé depuis quelques années. Jadis inesthétiques et douloureuses, ce sont aujourd’hui des interventions de micro-chirurgie mini-invasive offrant des résultats très esthétiques, fiables, rapides et presque sans douleur.

Specialiste greffe gencive Paris

Page mise à jour le 21 février 2017