Conséquences

La rétraction de la gencive a de multiples conséquences en terme de douleur, de pronostic dentaire et d’esthétique du sourire. Le recul de la gencive entraîne souvent des douleurs spontanées ou provoquées pouvant faire penser à une carie: on parle de sensibilité dentaire. Par ailleurs, une dent atteinte de récession gingivale a souvent plus de chances de développer une carie, de s’user prématurément ou de développer une maladie parodontale. Enfin, le recul de la gencive nuit considérablement à l’esthétique dentaire et, dans certains cas, à l’esthétique du sourire.

Complications douloureuses

Une dent dont la gencive se rétracte devient parfois sensible au froid, au chaud ou aux aliments sucrés. La douleur ressentie évoque la carie dentaire, alors qu’il n’y a pas de carie. La racine n’étant plus protégée par la gencive, le nerf de la dent est trop stimulé. La racine dentaire est en effet poreuse, elle est percluse de tubulis dentinaires qui sont autant de petits canaux débouchant dans le nerf dentaire. Exposés en bouche par le recul de la gencive, ces tubulis transmettent directement au nerf dentaire, sans atténuation, les stimulations désagréables exercées par le froid surtout, mais aussi parfois par le chaud et le sucré. Ces sensibilités dentaires sont plus fréquentes chez les patients jeunes.

Complications dentaires

Le recul de la gencive entraîne l’exposition en bouche de la racine dentaire. Elle n’est donc plus protégée. La matière dont la racine est faite est la dentine. La dentine est beaucoup moins résistante que l’émail de la couronne dentaire. C’est pourquoi une racine dénudée a plus tendance à s’user et à se carier avec le temps.

Complications parodontales

Le brossage autour d’une récession gingivale est difficile et parfois même douloureux, ce qui favorise l’accumulation de plaque dentaire. C’est pourquoi une rétraction gingivale peut favoriser le développement du déchaussement dentaire.

Complications esthétiques

Une dent atteinte de rétraction gingivale revêt un aspect « allongé » disgracieux. La longueur de la dent est en réalité parfaitement normale, mais la gencive reculant, les dents apparaissent anormalement longues car, en plus de la couronne, la racine devient visible. Cet allongement est particulièrement inesthétique, et renvoie à la notion inobjective de vieillissement.

Par ailleurs, la racine dentaire, qui présente généralement une teinte jaunâtre, devient visible. une démarcation entre la racine et la couronne apparaît, car la couronne et la racine n’ont pas tout-à-fait la même couleur, la racine étant légèrement plus jaune. Cette démarcation entre couronne dentaire et racine dentaire est également inesthétique.

Enfin, au niveau d’une arcade dentaire, l’alignement et la disposition de la gencive autour des dents devient inharmonieux.

Page mise à jour le 28 mars 2017