Implant dentaire en secteur esthétique

Qu’est ce que le secteur esthétique ?

Il s’agit de toute partie de l’arcade dentaire visible lors du sourire. Les incisives, les canines et les prémolaires des deux arcades dentaires appartiennent au secteur esthétique.

Exigences du secteur esthétique

Le remplacement d’une dent par un implant en secteur esthétique est une procédure très délicate, qui nécessite beaucoup d’attentions et de précautions. Ici, l’implant n’a pas seulement un rôle fonctionnel, son rôle esthétique est aussi prépondérant !

En implantologie, la réussite dans le secteur esthétique repose autant sur l’apparence de la prothèse (couleur et forme de la couronne) que sur son intégration harmonieuse au sein de la gencive environnante. Chaque étape de la réhabilitation implantaire est très importante pour que le résultat final semble beau et naturel.

Problématiques liées au secteur esthétique

L’extraction « conventionnelle » d’une dent entraine une destruction spontanée d’une partie de l’os qui entourait la dent. Cette rétraction osseuse post-extractionnelle s’accompagne d’un effondrement de la gencive, qui n’est plus soutenue. Cet affaissement a des effets très préjudiciables sur l’esthétique des réhabilitations implantaires. Pour un résultat esthétique optimal et durable, un protocole de « préservation d’alvéole » doit être appliqué pour lutter contre l’effondrement de l’os et de la gencive.

Par ailleurs, lorsque vous perdez une dent située dans le secteur esthétique, il est préférable d’avoir immédiatement une dent provisoire fixe sur implant, de manière à ce que vous puissiez continuer à vivre normalement. C’est pourquoi, nous nous efforçons de mettre en place, le jour même de l’extraction de la dent, un implant, un pilier et une couronne provisoire. Théoriquement, on doit attendre la fin de la période d’ostéointégration de l’implant, qui dure 2 à 3 mois, avant de connecter une prothèse. L’avantage déterminant de cette technique novatrice réside dans le fait que vous arrivez avec une dent à extraire, et vous repartez avec une dent fixe sur implant. Toutefois, cette procédure d’extraction + implantation + mise en fonction immédiate n’est malheureusement pas applicable dans tous les cas.

Implantation en secteur esthétique

Il existe deux protocoles de traitement, dont l’application dépend de la situation clinique observée.

Extraction + préservation d’alvéole + implantation différée

Il s’agit, dans la même intervention, d’enlever la dent de façon très douce, de combler l’alvéole (trou laissé dans l’os après disparition de la dent) avec un biomatériau osseux, et d’augmenter le volume gingival. La procédure de « préservation d’alvéole » permet de conserver un volume tissulaire favorable dans la plupart de cas. Il faut ensuite attendre 3 mois avant de placer l’implant, puis attendre encore 2 à 3 mois de plus avant de placer le pilier et la couronne définitive. Le remplacement de la dent perdue est temporairement assuré par un bridge collé ou une prothèse amovible.

Cette procédure est très sure, mais son inconvénient réside dans les délais de traitement : il faut attendre environ 6 mois avant de recevoir la prothèse implanto-portée. Or, les solutions temporaires ne sont  pas toujours très confortables : un bridge collé peut se décoller, une prothèse amovible changer un peu la phonation… C’est pourquoi, lorsque la situation clinique l’autorise, vous serez plutôt orienté vers la procédure décrite ci-après.

Extraction + préservation d’alvéole + implantation + mise en fonction immédiate

Il s’agit, dans la même intervention, d’enlever la dent de façon très douce, de combler l’alvéole (trou laissé dans l’os après disparition de la dent) avec un biomatériau,  d’augmenter le volume gingival, de placer un implant et de connecter immédiatement un pilier et une couronne provisoire.

Vous arrivez avec une dent à extraire, et vous en repartez avec une dent fixe sur implant, sans discontinuité. Après 3 mois, le pilier et la couronne provisoire sont remplacés par un pilier et une couronne définitive.

Page mise à jour le 21 février 2017