Déroulement des soins

Après les examens et consultations pré-implantaires, les soins se déroulent selon un protocole bien déterminé.

– Extraction dentaire et préservation d’alvéole

Après une extraction dentaire conventionnelle, une réduction du volume osseux apparait irrémédiablement, rendant parfois difficile le placement d’un implant dans de bonnes conditions.

Lorsque vous consultez et que la dent à remplacer est encore en place, on recourt à une procédure dite  de « préservation d’alvéole d’extraction ». Il s’agit, dans la même intervention, d’enlever la dent de façon très douce, de combler l’alvéole (trou laissé dans l’os après disparition de la dent) avec un biomatériau, et d’augmenter le volume gingival. Cette procédure de préservation d’alvéole dure environ une heure. La procédure de « préservation d’alvéole » permet de conserver un volume tissulaire favorable dans la plupart des cas. Trois mois après la « préservation d’alvéole », la qualité et la quantité de l’os et de la gencive sont réévaluées : en fonction de la situation observée, l’implant sera placé directement ou il sera décidé de procéder préalablement à une reconstruction  pré-implantaire.

– Reconstruction pré-implantaire

Cette phase de reconstruction n’est pas systématique mais elle est parfois nécessaire. Il arrive que le volume osseux et /ou gingival ne soit pas suffisant pour placer un implant dans de bonnes conditions. Différentes procédures existent pour y remédier. Elles sont évoquées dans les onglets Reconstructions osseuses et Reconstructions gingivales. Pour votre confort, ces reconstructions peuvent être réalisées sous sédation consciente : vous êtes détendu et la notion du temps disparaît (voir onglet Anesthésies et Sédations).

– Placement de l’implant

Un implant dentaire a la forme d’une petite vis, qui doit être insérée dans un logement aménagé dans votre mâchoire. Il existe plusieurs procédures de placement. Pour votre confort, le placement d’un implant peut être réalisé sous sédation consciente : vous êtes détendu et la notion du temps disparaît.

Procédure standard

Suite à une incision, la gencive est légèrement écartée pour avoir un accès à l’os de la mâchoire. Des instruments sont alors utilisés pour aménager un logement destiné à accueillir l’implant. Ce dernier peut être placé soit « à main levée », soit via un guide issu d’un logiciel de planification (voir l’onglet Chirurgie guidée). Des points de suture sont positionnés pour refermer le site opératoire et seront déposés environ une semaine après l’intervention.

Procédure sans incision

Lorsque la situation clinique est favorable, il est possible de recourir à une procédure sans incision. Nous privilégions cette option mini-invasive lorsque cela est possible. Les avantages de cette approche sont multiples : l’intervention est très courte ( environ 30 minutes ), il n’y a pas de point de suture, et les suites opératoires sont extrêmement légères. Lors d’une procédure sans incision, l’implant peut être placé soit « à main levée », soit via un guide issu d’un logiciel de planification.

– Période d’ostéointégration

Mise en fonction différée

Il est d’usage d’attendre 3 mois entre le placement d’un implant et la connexion d’une couronne ou d’un bridge. On parle donc de mise en fonction différée. Ce délai est nécessaire à son ostéointégration, c’est-à-dire à l’apparition d’une liaison mécanique forte entre l’os et l’implant. Pendant cette période l’implant est dans votre bouche, immobilisé dans votre mâchoire, mais n’est pas fonctionnel ; à ce stade, il ne vous sert à rien.

Mise en fonction immédiate

Qu’est ce que la « mise en fonction immédiate » ? Normalement, lorsqu’un implant est placé, il faut attendre une période de 3 mois pour y connecter une couronne ou un bridge. Dans certains cas particuliers, il est possible de connecter, le jour même du placement des implants, une couronne ou un bridge provisoire : c’est le concept de mise en fonction immédiate. Cette procédure, bien que paraissant risquée, fonctionne très bien, lorsque certaines précautions sont prises et que la situation s’y prête.

Il est envisageable de réaliser une mise en fonction immédiate dans deux cas de figure :

  • Remplacement de toutes les dents d’une arcade
  • Remplacement d’une dent manquante dans la zone du sourire

Les bénéfices de la mise en fonction immédiate sont de l’ordre du confort et de l’esthétique. Pour plus d’informations sur cette procédure, reportez vous à l’onglet Mise en fonction immédiate.

– Contrôle de l’ostéointégration

Ce contrôle est effectué 3 mois après le placement de l’implant : il permet d’évaluer la qualité de la liaison entre l’os de la mâchoire et l’implant dentaire. Ce contrôle est généralement une formalité, il ne prend que 10 minutes et ne nécessite pas d’anesthésie.

– Phase prothétique

La prothèse (pilier, couronne/bridge) est connectée aux implants. Vous pouvez alors utiliser vos implants, comme s’ils étaient des dents naturelles. Lorsqu’une mise en fonction immédiate a été effectuée, la prothèse provisoire en place est remplacée par une prothèse définitive.

Page mise à jour le 21 février 2017